GRACE AU QUÉBEC, LE 20 MARS 2016, IL Y AURA UNE JOURNÉE INTERNATIONALE DE LA FRANCOPHONIE MÊME CHEZ LES MÉDECINS VÉTÉRINAIRES

Posté le 18/03/2016

GRACE AU QUÉBEC, LE 20 MARS 2016, IL Y AURA UNE JOURNÉE INTERNATIONALE DE LA FRANCOPHONIE MÊME CHEZ LES MÉDECINS VÉTÉRINAIRES

Parler la même langue, c’est déjà l’assurance de communiquer facilement, de se comprendre tout de suite, sans retenue, et en y incluant même des nuances que seule la pratique quotidienne permet.

Partager la passion d’une profession, en l’occurrence, celle de la médecine vétérinaire est une occasion exceptionnelle de profiter des atouts d’une langue commune.

La Fédération des Associations Francophones des Vétérinaires pour Animaux de Compagnie (FAFVAC) a justement été créé pour faire naître et prospérer ce lien fort et original entre tous les médecins vétérinaires qui trouvent dans la langue française un moyen de se connaître, de mettre en commun des expériences, de s’entraider, de construire…

D’autres circonstances, d’autres langues ont des objectifs qui peuvent être similaires et c’est tant mieux ! La FAFVAC ne veut pas remplacer ou modifier des habitudes, des dynamiques mais en proposer d’autres, complémentaires.

Les pays francophones qui ont eu en premier la volonté de réunir les adhérents de leurs associations : la Belgique, le Canada, la France, le Maroc, la Suisse, la Tunisie ont mis en place des structures capables de répondre aux objectifs de la FAFVAC. Son site est le témoin des activités en cours.

Une des missions de la FAFVAC est de tendre la main à d’autres pays du monde francophone : Haïti, le Cameroun, le Mali…sont en cours de recrutement.

Tout ce qui concerne l’animal de compagnie est de la responsabilité de la FAFVAC et grâce aux bonnes relations qu’elle sait créer entre tous ses membres, elle ambitionne de développer la médecine et la chirurgie de ces animaux de compagnie que nous aimons tous.

Cette journée internationale de la francophonie est l’occasion toute rêvée pour démontrer que la science vétérinaire y dispose d’une place de choix. Après tout, c’est en français que pour la première au monde, l’enseignement de la médecine vétérinaire a débuté et, ce il y a plus de 250 ans.

Cette formation de haute qualité mise en place par l’Association des médecins vétérinaires du Québec en pratique des petits animaux dans le cadre de la Journée internationale de la francophonie réunira, par le truchement d’Internet, des participants du Québec, de la France, de la Suisse, de l’Algérie, d’Haïti, de la Belgique et de la Tunisie.

Une journée hautement significative pour la francophonie et pour la médecine vétérinaire !

Bravo aux médecins vétérinaires du Québec pour cette belle initiative ! Pour information consultez le site www.amvq.quebec

Jean-François Rousselot, président
www.fafvac.org