Partagez

 

Prix de la francophonie vétérinaire 2014

 

 

Dr Joël Dehasse, Maurice Roze et Diane FrankDr Joël Dehasse, Maurice Roze et Diane Frank

Les Drs Joël Dehasse, Maurice Roze (président de la FAFVAC) et Diane Frank

 

 

Le 26 avril 2014, l’Association des médecins vétérinaires du Québec en pratique de petits animaux, dans le cadre de son 25e congrès annuel et de la Journée mondiale des vétérinaires, dévoilait le nom des deux récipiendaires du Prix de la francophonie vétérinaire remis par la Fédération des associations francophones de vétérinaires pour animaux de compagnie (FAFVAC).

 

Ce prix est décerné depuis 2008, à un médecin vétérinaire qui par ses activités et sa carrière permet de faire progresser la profession dans le domaine des animaux de compagnie dans son pays, tout en favorisant son développement dans l’ensemble de la francophonie.

 

Cette année, l’AMVQ a décidé d’innover en proposant pour ce prestigieux prix, deux médecins vétérinaires spécialistes du comportement œuvrant sur deux continents, les Drs Diane Frank du Québec et Joël Dehasse de la Belgique.

 

 

Diane Frank, D.M.V.,  Dipl. ACVB,  Dipl. ENVF

 

La Dre Frank a reçu son diplôme de la Faculté de médecine vétérinaire de l’Université de Montréal à Saint-Hyacinthe en 1983. Propriétaire d’une clinique à Rosemère, elle a décidé de suivre sa passion et a réalisé une résidence en comportement à l’Université de Cornell de 1996 à 1998.  L’année suivante, elle deviendra la première vétérinaire du Québec à obtenir un Board de l’American College of Veterinary Behaviorists.

 

Ses compétences lui permettront d’être chargée de cours à l’Université de médecine vétérinaire de Pennsylvanie à Philadelphie puis professeure adjointe, agrégée et finalement, titulaire en comportement animal à la Faculté de médecine vétérinaire à Saint-Hyacinthe où elle œuvre depuis 13 ans, non seulement dans l’enseignement, mais aussi en recherche.

 

Fait important à signaler, la Dre Frank a également obtenu en 2002, le diplôme de vétérinaire comportementaliste des Écoles nationales vétérinaires françaises. À ce jour, elle est la seule vétérinaire au monde à détenir une spécialité française et américaine en comportement.

 

Auteure de plus d’une vingtaine d’articles scientifiques, elle a donné des dizaines de conférences, non seulement au Québec et au Canada, mais également aux États-Unis, en Belgique, en France, en Suisse, en Italie, en Israël et en Australie.

 

Son rôle de pionnière, sa volonté de faire progresser la médecine du comportement, son rayonnement dans la francophonie vétérinaire et son influence sur toute une nouvelle génération de jeunes vétérinaires et de femmes, constituait un choix logique à l’obtention de cet honneur.

 

 

Joël Dehasse, D.M.V., DECVBM-CA

 

Le Dr Joël Dehasse a reçu son diplôme de médecin vétérinaire de l’Université de Liège en Belgique, il y a exactement 35 ans.

 

En 1998, il fut diplômé vétérinaire comportementaliste des Écoles nationales vétérinaires françaises et en 2002, certifié spécialiste européen en comportement des animaux de compagnie (Diplomate ECVBM-CA). Il a été très impliqué au sein de plusieurs organisations importantes, alors qu’il était fondateur et président sortant de l’European Society of Veterinary Clinical Ethology (1998-2002) ainsi que de l’European College of Animal Welfare and Behavioural Medicine (2002).

 

Le Dr Dehasse est de loin le vétérinaire belge le plus connu des Québécois puisque sa première visite remonte à 1985 dans le cadre du Salon du livre de Montréal où il était venu présenter l’un de ses nombreux ouvrages sur le comportement. À noter qu’à ce jour, sa douzaine de livres de vulgarisation sur le comportement du chat et du chien a été traduite en six langues et vendue à plus de 500 000 exemplaires.

 

Depuis, il est revenu pas moins de 25 fois donner des conférences, des ateliers ou offrir, comme on dit en Belgique, du « Coaching » aussi bien à des vétérinaires qu’à des intervenants du monde animal.

 

Évidemment, si l’on aime croire que le Québec est l’une de ses destinations préférées, nous savons très bien que son rayonnement et son influence se font aussi sentir dans toute la francophonie. Rappelons qu’il a effectué des centaines de présentations en France, en Suisse, au Luxembourg, en Italie (je sais, ce n’est pas un pays francophone!) et parfois même en… Belgique!

 

Pour toutes ces raisons et bien d’autres aspects de son cheminement et de sa volonté de faire évoluer la compréhension de l’éthologie animale, nous avons proposé le nom du  Dr Joël Dehasse pour ce Prix de la francophonie vétérinaire.

 

En conclusion

Dans un champ d’expertise où les médecins vétérinaires doivent à chaque instant démontrer leurs connaissances, combattre les préjugés et convaincre les propriétaires d’animaux que nous sommes, non seulement les spécialistes de la santé, mais également du comportement et du bien-être animal, ce n’est pas un hasard si le 26 avril dernier, Journée mondiale des vétérinaires avec pour thème « Le bien-être animal », nous avons choisi d’honorer les Drs Diane Frank et Joël Dehasse.